Allez hop j’essaye de rattraper un peu mon retard. Après Mendoza, il était temps de vivre la dernière étape Argentine. Après avoir récupéré mon fidèle compañero de voyage Tristan et 20h de bus, nous voilà donc dans le nord à Salta.

La vallée de Calchaquies

A peine arrivé, nous avons loué une voiture pour partir deux jours faire une boucle au sud de Salta, en passant par Cafayate. Et après un Mendoza un peu décevant, les yeux et les sourrires se sont de nouveau ravivés. Nous avons commencé par traverser la vallée de Calchaquies. Changement de décors, les paysages se font plus arides et désertiques et on monte tout doucement le compteur d’altitude. La première partie est bien verdoyante et les premiers cactus et montagnes ocre font leur apparition. Arrivé à 3500m d’altitude, on passe en mode lunaire, la route traversant de grandes étendues sauvages, magnifique. Nous sommes ensuite passés par le petit village de Cachi, tout mignon et tout calme. L’ambiance est ici différente du reste de l’Argentine, on sent qu’on se rapproche de la Bolivie, que ça soit au niveau de la population plus typée, du niveau de vie et des « costumes ». La fin de la journée sera tout aussi belle, avec un soleil se couchant sur ces montagnes si particulières. Arrivé à Cafayate, nous avons pris une petite auberge où nous étions seulement trois, accompagné d’un Israélien bien cool. Saar voyage en solo depuis cinq ans (!!!) et il est vraiment différent de tout les Israéliens que nous avons rencontré jusqu’ici, très ouvert d’ésprit, nous avons discuté de tout avec lui et c’était vraiment très intéressant d’avoir son point de vue. Il se dirige ensuite sur Salta, nous lui proposons donc de faire la route du retour avec nous.

 

La Quebrada de las Conchas

Le lendemain le programme est donc de repartir de Cafayate à Salta et traversé la fameuse « Quebrada » de Las Conchas. Et après seulement quelques kilomètres nous y voici, dans un payasage de farwest, tout de rouge vétu, avec des montagnes magnifiques érodées par la pluie et le vent. Il fait beau et bien chaud et on en prend vraiment plein les miretttes. Difficile de ne pas s’arrêter tout les 500m tellement c’est beautiful. Au final deux jours magnifiques, un des endroits les plus jolie d’Argentine. Et encore la suite ne vas pas être mal non plus !

 

Petit tour de Salta

Après ce petit trip de deux jours, on décide de se poser un peu à Salta, avant de repartir au nord pour la région de Jujuy. On en profite pour se reposer, faire articles et sauvegardes, et bien sûr sortir un peu faire la fiesta et tater l’ambiance du coin. Et ici les gens sont beaucoup plus aimables et abordables que le reste de l’Argentine. Je me bouge aussi monter au cerro San Bernardo. Une nouvelle fois je ferais la comparaison avec notre Bastille Grenobloise, ballade rapide très familiale et sportive, permettant d’avoir une belle vue sur la ville. Et il y a même un téléphérique qui y monte. A l’hostel où nous résidons nous recontrons Antoine, autre Français en voyage en Amérique du Sud, ça accroche bien du coup il va faire un bout de voyage avec nous pour la suite.

 

La région de Jujuy

Après cette petite pause, il est temps de repartir sur la route, on a choisi la même option que notre petite virée dans le sud et on loue de nouveau une voiture. Le truc un peu dommage, et c’est la seule chose que j’ai raté dans mon orga avant de partir, c’est que je n’ai pas de permis international, ni mon permis normal. Du coup Tristan est le seul à conduire, surtout que les contrôles sont très fréquents dans cette région et on ne tente rien de fou. On a rejoint en bus San Salvador de Jujuy pour y prendre la caisse. On avait prévu d’y passer deux nuits et y raillonner depuis, mais la ville n’étant vraiment pas top, nous dormirons ailleurs pour la suite. On part ensuite pour la Quebrada de Humahuaca, classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO. On retrouve de nouveau ces paysages magnifiques, encore plus colorés. On monte à l’Hornocal pour voir le cerro aux 14 couleurs, le tout à 4350m d’altitude ! Le soleil n’étant pas trop de la partie ce jour-là, on ne pourra pas apprécier réellement malheureusement. Au passage, on a acheté de la coca afin de combrattre le mal d’altitude et la fatigue. Et il faut avouer que ça marche plutôt bien. Par contre on sent vraiment qu’on est bien haut et que les efforts ne sont plus les mêmes, on s’essoufle très rapidement. Le soir on dort dans une petite auberge bien roots dans le petit village de Tilcara.

Le lendemain matin et avant de repartir, je vais visiter un peu Tilcara, étant arrivé trop tard la veille. Le soleil est cette fois-ci de la partie, et le voir se lever sur la vallée, c’est à couper le souffle. Un petit tour pour y voir un site archeologique et on reprend la route pour les deux plus belles étapes de ce petit trip. Avec tout d’abord Purmamarca et la montagne aux 7 couleurs, aux strates ocre, orange, verte, violette, jaune… splendide !! Puis on file voir notre premier salar du voyage, avec Salinas Grande. Se retrouver au milieu de cette immense étendue blanche, on en perdrait la vue ! Une bonne petite mise en jambe avant Uyuni !

Voilà l’Argentine cette fois c’est définitivement fini, ça fait un peu bizarre après trois mois de voyage. Après deux jours de repos de nouveau à Salta et avoir récupéré Antoine, on part pour San Pedro de Atacama et une dernière étape au Chili, avant d’attaquer la Bolivie !

Laisser un commentaire