Tout commence un vendredi ! Alors que je dois commencer à travailler le lundi suivant à Terra Andina Bolivia, Lucie, la manager, m’invite à manger la galette des rois à l’agence ce jour-là. En voilà une bonne proposition, le genre d’évènement qui permet l’intégration dans une nouvelle équipe ! Bien enthousiaste, je me présente donc au bureau à 11h !

Dès l’arrivée, je suis alpagué par Grover de la logistique qui me demande gentiment un café ou thé. Bon accueil je me dis. Puis je fais la rencontre de son collègue Jean-Philippe, chez qui je remarque un toc au niveau de l’épaule gauche. Viens ensuite Maxime de l’équipe commerciale, accompagné de Rodi (vêtu d’un costume traditionnel) et de Pati, tous deux d’origine Bolivienne. Rapidement, Maxime en face d’eux m’annonce que je peux les critiquer car de toute façon ils ne comprennent pas le Français, et qu’ils sont stupides dans ce pays. Au début je prends ça un peu sur le ton de la plaisanterie, pensant qu’il exagère un peu. Sauf qu’il va continuer à régulièrement les « tacler », ce qui devient gênant au bout d’un moment. En parallèle, Grover me demande une nouvelle fois si je veux boire quelque chose (alors que j’ai déjà ce qu’il faut), ce qu’il va répéter plusieurs fois durant 1 heure, ça en deviendrait presque énervant à la longue. Puis le reste de l’équipe commerciale entre en scène. Constance, que je dois remplacer, commence en traitant les clients d’imbéciles. Marie suit, avec à la main d’un côté un grand café, et de l’autre une petite fiole, vous savez le genre que l’on remplie avec un alcool bien fort ! Sur le coup je n’y crois pas trop, sauf que 10 minutes plus tard elle file dehors prétextant l’envie de vomir. Avec Lucie nos regards se croisent, les yeux grands ouverts, je me dis que c’est très rock’n roll à Terra Bolivia ! Lucie de son côté ne se prive pas de lancer des piques à tout le monde au point de rabaisser parfois, notamment Jean-Philippe, provoquant son toc à plusieurs reprises. Peut-être le fait le plus gênant pour moi, car j’ai dans l’idée qu’un manager est là pour fédérer et souder. Et tout ça fini par Pati qui fait un tour de l’équipe pour bénir chacun ! Bienvenu en Bolivie !

Je vous raconte tout ça enchainé, et donc forcément ça fait un peu gros. Et encore j’ai passé quelques détails. Mais tous ces événements sont distillés à droite à gauche, c’est juste la bonne dose pour ne pas que la supercherie soit trop évidente, mais suffisamment pour provoquer un étonnement et un malaise chez moi. De plus, chacun joue son rôle et donc se concentre pour ne pas se faire démasquer, ce qui donne lieu à de longs blancs accentuant le froid de la pièce. Chouette l’ambiance !

Voilà le tableau ! Et tout ça dépeint forcement avec l’image que je m’étais fait de l’agence, notamment à travers le site, les réseaux sociaux ainsi que la vidéo. Je ne vais pas le cacher, au bout d’un moment une appréhension est naît en moi. Etant du genre patient et à ne pas juger sur une première rencontre, je me suis dit que j’étais peut-être tombé le mauvais jour, et qu’on verrait bien ce que donne la suite dans les semaines à venir…

Heureusement au bout de 45 minutes – 1heure (et oui tout de même), Lucie casse la glace en annonçant que tout ceci est bien évidemment une grosse blague !!! Ma première réaction a été d’éclater de rire, mélange de soulagement et d’implication, car c’est typiquement le genre de blague que je pourrais faire. Il faudra donc que je me venge un jour (héhéhé). En tous cas une introduction qui annonce la couleur !

Bref, je suis arrivé chez Terra Andina Bolivia !

Cet article a 1 commentaire

  1. Pascal

    Trop fort, C’est pas chez nous qu’un truc comme cela arriverai…on est bien trop coincé !!! Super content mon lolo, et en plus…un petit chez toi maintenant ? cooooool

Laisser un commentaire