Il y a quelques semaines, les grands chefs et créateurs du groupe Terra étaient de passage et à La Paz. L’agence de Bolivie étant la première à avoir été créée, elle a forcément une signification particulière pour eux.

Et après un week-end en mode jungle dans les Yungas à Coroico, nous avons pris la direction opposée et la Cordillère Royale. L’idée était de grimper jusqu’au Pequeño Alpamayo, à 5.370 m d’altitude, en partant du pueblito de Tuni. Nous étions une petite quinzaine : les chefs, 2-3 de l’agence de Bolivie, les guides ainsi quelques amis. Après une fin d’après-midi en compagnie de lamas, en mode coucher de soleil, nous nous somme levés à minuit pour débuter notre aventure. Un petit trajet en 4×4 et 3 heures de trek sous un ciel étoilé plus tard, nous sommes arrivés au pied du glacier. Il était temps d’enfiler casque, harnais et crampons et de débuter l’ascension. Sur un rythme tranquille, nous avons donc gravi petit à petit les mètres qui nous séparaient du sommet. Finalement nous ne serons montés qu’au pico Tarija (5.330 m tout de même), le timing, le climat et notre condition physique étant trop justes. Le brouillard aura aussi un peu gâché la partie tout en haut, nous privant de la vue imprenable, mais sincèrement c’était déjà pas mal. Et je suis rentré sur les rotules… Mais c’était ma première ascension et c’était une superbe expérience, j’espère très prochainement monter à plus de 6.000 m, avec notamment l’ascension du Huayna Potosi. A suivre…

Credit photo à ma collègue péruvienne Audrey pour cette superbe scène de lamas au bord du lac et au coucher de soleil ! (le reste c’est moi 🙂 )

Cet article a 2 commentaires

  1. Ionion

    Superbes photos !!
    Bravo la collègue et toi-même 🙂

Laisser un commentaire