Avant de remonter le Chili, nous avons décidé de faire un petit croché par la deuxième plus grande île du pays, la bien nommé Chiloé. Après une escale d’une nuit à Puerto Montt sans gros intérêt, nous avons décidé avec Tristan de changer de moyen de locomotion histoire de varier les plaisirs ! La loc de la voiture à Bariloche nous a bien chauffé, du coup nous en avons de nouveau loué une pour visiter cette île de la taille de la Corse et d’y vadrouiller durant 3-4 jours. Ca change du bus et ça fait du bien !

Après une petite traversée en bateau de 15 minutes, nous voilà donc sur Chiloé. Le temps de passer poser nos affaires à notre auberge pour la première nuit à Ancud, nous nous sommes rendu dans le nord-ouest de l’île pour l’après-midi. Et Chiloé a réellement des faux airs de Bretagne et de Vendée. Les côtes, la végétation, le climat, l’ambiance, c’est tout mignon ! Côté temps on continue d’être vernie avec un soleil bien au rendez-vous.
Nous rentrons tranquillement à notre auberge et décidons rapidement de faire notre séjour complet ici et de raillonner depuis Ancúd. En effet, l’hostel 13 Lunas est sûrement la meilleure auberge que nous ayons faite depuis le début. Une grosse baraque à l’intérieur tout en bois, des espaces de détente communs tops, avec des lits ultra-confortables, un petit jardin, baby-foot, barbec, des gérants super sympas et une ambiance propices aux rencontres… Bref on s’y sent bien et ça sera donc 3 nuits ici.

Pour le deuxième jour nous partons à Castro située au milieu de l’île. Rien de bien extraordinaire ici, l’église sort un peu du lot avec notamment son joli intérieur en bois, apportant un côté beaucoup plus chaleureux que les nôtres bien froides. Ici elles sont légion puisqu’il y en a 140 ! On ne les fera pas toutes ! Ce qui est plutôt agréable ici, et en général dans les petites villes au Chili, ce sont ces maisons de plein pieds (voir un étage pas plus), en bois et colorées. Ici pas de grands immeubles, pas de béton et ça donne un charme à l’ensemble.
Pour le midi on fait une pause dans un petit bouiboui à Chonchi, manger la cuisine maison pour 4 euros. Dans le resto, une photo bien belle nous interpelle, après s’être renseigné direction le muelle de las Almas ! Les impros du voyage ! On file donc sur la côte ouest à la recherche de ce lieu. Au passage, nous prenons en stop un Chilien sur la route, c’est ça qui est cool d’avoir une caisse, on peut faire des rencontres par ce moyen aussi.
1h30 de bagnole plus tard (Sergent Garcia, Manu Chao, Chinese Man, Red Hot, Offspring, Korn, Feu Chatterton… raisonne dans l’autoradio) et après avoir garé la voiture et marché un peu, la récompense, nous arrivons dans un endroit tout verdoyant avec vue sur la mer, les falaises, et ce fameux muelle en bois qui trône au milieu de ce paysage tout simplement magnifique. Rien que pour cela Chiloé en valait la peine.

Après ces quelques jours de vadrouille, on décide de faire une pause, cette auberge est une invitation à la détente : chill à Chiloé au Chili ! On est le 17 mars, on tâte donc le terrain pour la Saint-Patrick le soir, mais personne n’est au courant ici. Du coup sur notre impulsion, on a lancé tout le monde pour aller boire des canons dans un pub pas trop loin. Résultats on a fini aux platines jusqu’à 4h du mat en mode melting-pot avec Français, Américain, Australien, Allemand, Autrichien réunit sur le dancefloor, plus Pancho le gérant Chilien bien cool de l’auberge. Bref ça piquait un peu le lendemain mais ça fait du bien de faire un peu la fiesta !

Du coup notre dernier jour sera beaucoup moins actif, on décide tout de même de faire un petit tour dans la partie est de l’île. On abrège vite le voyage car la fatigue se faire sentir et surtout il faut ramener la voiture le soir à Puerto Montt. On ramène un couple de Polonais au retour rencontré à l’auberge, les joies du coivoit. Puis on fera le trajet en bus avec eux jusqu’à Puerto Varas, afin d’y passer la nuit et continuer notre trip. Voilà Chiloé s’est fini, c’était bien sympa, avec des coins très jolis nous rappelant notre belle France, c’était encore une autre ambiance. Après pour moi ça ne restera pas un immanquable, c’était cool d’y aller mais c’est surtout 13 Lunas qui aura conditionné ce très bon séjour !

Pour la suite, avant de ralier Santiago et Valparaiso, nous allons faire une halte à Púcon !

Cet article a 1 commentaire

  1. Ionion

    C’est beau !

Laisser un commentaire